11/07/2011

L'avenir de Van den Broeck s'écrit désormais en pointillé

D'après les premiers examens médicaux, Jürgen Van den Broeck ne souffre pas seulement d'une fracture de l'omoplate. On déplore aussi 3 côtes cassées et, plus grave, un pneumothorax.


pointillé.jpgLe Tour de Jürgen Van den Broeck s'est arrêté dans la descente du Pas-de-Peyrol, à la sortie d'un virage rendu glissant par la pluie matinale.  Dans cette courbe fatale, où les coureurs se sont empilés les uns sur les autres, certains volant même au ravin, Alexandre Vinokourov a laissé son fémur, David Zabriskie son poignet et Frederik Willems sa clavicule. Jürgen Van den Broeck, lui est le plus salement touché du lot. Cinquième du Tour 2010, il a vu des mois de préparation et la forme de sa vie réduits à néant. Bilan : fracture de la clavicule, 3 côtes cassés et, plus grave, les médecins ont également diagnostiqué un pneumothorax (épanchement d'air dans la cavité pleurale). Ce type de problème pose même la question de la pratique du sport de haut niveau, qui pourrait désormais présenter des risques pour le coureur d'Omega Pharma-Lotto. La convalescence risque en tout cas d'être longue et la Vuelta semble déjà un rêve presque inaccessible pour le malheureux Van den Broeck, qui devra rester  24 heures en observation à l'hôpital d'Aurillac, selon Sporza.

Lucien Prudence

14:47 Écrit par lucien prudence dans sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, cyclisme, tour de france, van den broeck, abandon, diagnostic |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.