15/07/2011

Une trêve, mais pas de tout repos

La deuxième étape dans les Pyrénées n'est pas vraiment propice aux grandes manoeuvres. L'Aubisque, un col légendaire du Tour, est placé trop loin de l'arrivée. A moins que…


sport,cyclisme,tour de france, étape 13,Aubisque,trêvePour paraphraser un publicité qui a fait son temps, on pourrait dire de cette 13 étape qu'elle ressemble à une étape de montagne, qu'elle a le goût d'une étape de montagne mais que ce n'est pas une vraie étape de montagne. Entre Pau et Lourdes (152 km), seul le Col de l'Aubisque (HC, 1709 mètres) devrait permettre, en théorie du moins, d'assister à une grande bagarre entre les favoris. Mais le sommet de ce col légendaire et ses 16 km d'ascension à 7% de moyenne sont placés à 42 bornes de l'arrivée. La longue descente vers Lourdes devrait donc refroidir les cadors qui voudraient en découdre, mais pas les bons descendeurs du peloton qui viseront la victoire d'étape. Dans cette catégorie, Chavanel, Gilbert et Samuel Sanchez sont passés maîtres depuis longtemps. Mais les candidats à l'échappée matinale, qui a cette fois des chances d'aboutir, seront eux aussi très nombreux. Entre les premiers classés au général, on devrait en théorie assister à une trêve des hostilités, même si la balade dans l'Aubisque ne sera pas de tout repos. Mais attention tout de même à une réaction d'orgueil de Contador, qui n'attendra pas la semaine des quatre jeudis pour se refaire, si l'occasion se présente.

Lucien Prudence

13:41 Écrit par lucien prudence dans sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, cyclisme, tour de france, étape 13, aubisque, trêve |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.