22/07/2011

Les Belges sont redevenus des acteurs du Tour

De Weert et Vanendert (avec les pois) dans le top 20, Devenyns en vue tout au long de la journée et un Monfort à qui Andy Schleck doit beaucoup. On a beaucoup vu les Belges en ce 21 juillet.


sport,cyclisme,tour de france, de weert,vanendert,devenyns,montfortDéfilé de bonnes nouvelles pour les coureurs belges sur cette 18e étape du Tour, un jour de fête nationale. A tout seigneur, tout honneur, c'est à Maxime Montfort que revient la performance du jour. Parti de bon matin avec la bonne échappée, il a sacrifié ses propres chances de victoire pour attendre Andy Schleck en haut du Galibier, faire toute la descente avec lui et abattre un boulot considérable dans la vallée après Briançon. Il est pour beaucoup dans la victoire de son leader, puisqu'ensemble, il ont accru leur avance de 1'30" entre le sommet de l'Izoard et le pied du Galibier ! "Notre tactique n'était pas sans risque, mais tout s'est passé à merveille. Je suis très fier de pouvoir faire partie de cette équipe et je suis aussi heureux que si j'avais gagné moi-même", a réagi Montfort sur Twitter avec la modestie qui le caractérise. Après avoir achevé l'étape à la 35e place, il est désormais 28e au général. Epatant, pour un lieutenant aussi dévoué. Deuxième Belge a s'être mis en évidence, Dries Devenyns, qui faisait lui aussi partie de la bonne échappée. Troisième en haut du col d'Agnel et quatrième au sommet de l'Izoard, il a été un des derniers (avec Roche et Iglinskiy) à pouvoir accompagner à Andy Schleck dans sa folle chevauchée. "C'est l'étape la plus dure que j'ai jamais faite. Heureusement que j'étais dans la bonne échappée, sinon j'aurais peut-être terminé hors délais. Dans la vallée, j'ai collaboré avec Schleck et Monfort, parce que je n'avais plus rien à perdre. Je n'ai jamais vu quelqu'un rouler aussi fort qu'Andy Schleck. J'avais l'impression de suivre une moto", expliquait, incrédule, le coureur de Quick Step après l'arrivée. Troisième motif de satisfaction aujourd'hui : Jelle Vanendert est toujours le meilleur grimpeur de ce Tour, à trois journées de l'arrivée. Même s'il a été lâché par le groupe des favoris à 4 km de l'arrivée, il a achevé l'étape avec Contador et se classe 14e, juste devant l'Espagnol. Il est désormais 16e au général, pour son premier Tour de France ! "Je suis heureux de ma dernière ascension. C'était mon plus mauvais jour dans la montagne, mais ce n'était pas non plus une journée catastrophique. Pourquoi j'étais moins bien aujourd'hui? Difficile à dire. Peut-être l'altitude. (...) Ramener le maillot à pois est toujours possible. Demain l'étape et les ascensions sont plus courtes. Cela devrait mieux me convenir", espère le coureur d'Omega-Pharma Lotto. Enfin, Kevin De Weert, champion de la régularité en noir-jaune-rouge sur ce Tour, est arrivé 22e au sommet du Galibier. Il pointe ce soir à la 13e place du général. Discret, mais efficace, il est le premier de nos compatriotes au classement. "J'ai longtemps pu accompagner les favoris et j'ai ensuite limité les dégâts. Le plus important était de conserver ma place au classement et j'y suis presque parvenu", explique le coureur de Duffel, qui recule d'une petite place. Il y a peu, nous nous satisfaisions de voir les Belges faire de la figuration sur la Grande Boucle. Aujourd'hui, ils sont redevenus des acteurs du Tour.

Lucien Prudence

00:00 Écrit par lucien prudence dans sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, cyclisme, tour de france, de weert, vanendert, devenyns, montfort |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.